Accueil Historique
 

1992  Achat du terrain: 8000m2  (pré-désertifié par l’incendie de septembre 1990) 

De 1992 à 1996 : débroussaillage et entretien du terrain.

 

 

1996 :  Démarrage de l’exploitation avec mise en culture. Passage d’un ripper en conservant la forme initiale du terrain (profil en courbes de niveaux).

Le travail et l’enrichissement du sol on été poursuivis par des semis d’engrais verts, fèves, de petits pois, cébettes, artichauts, en plus d’une modeste culture maraîchère dans les tranchées remplies de compost.

 

 

1997 :  Mise en place d’un poulailler dont l’objectif, outre la production d’œufs, sera d’apporter la  fertilité.

 

 

2001 :  Création à l’aide de nos capitaux propres d’une retenue d’eau collinaire.

 

2003 :  Les principales ventes se font directement à des particuliers, sous forme de « paniers », sur des marchés locaux et en magasin BIO.

 

Juillet 2003 : Notre exploitation subit l’incendie et la récolte de la saison d’été est anéantie. Néanmoins, nous avons pu sauver tous nos animaux et la plupart de nos équipement sont restés saufs. Nous obtenons une aide du Conseil Général de 8700 €  pour la remise en état des exploitations sinistrées.  

 

2004: Introduction dans le réseau AMAP

 

2005: l' été est marqué par un manque d’eau consécutif à une année de grande sécheresse. 

Nous décidons de faire appel aux collectivités territoriales afin de nous aider à résoudre ce problème d’approvisionnement en eau et dans un même temps nous faisons une demande de CAD (Contrat d’ Agriculture Durable) afin de pouvoir financer  la seconde partie des travaux concernant la réserve d’eau. Une aide financière exceptionnelle nous est accordée de la part du Conseil Général pour financer une partie des travaux de notre réserve d’eau.

 

2007 Travaux d'agrandissement de la réserve et pose d'une bâche d' étanchéité. 

Financement par un prêt de la NEF cautionné par des consommateurs Amapiens

 

2008 Réception des travaux. 

2017-2019 :  Mise en œuvre de nouveaux  équipements afin de respecter les nouvelles normes bio sanitaires (Sas d’accès au poulailler et centre d’emballage des œufs) 

 2019 : Raccordement au canal de Provence (liaison Vidauban- Sainte Maxime). Amélioration considérable pour l’exploitation puisqu’il n’est plus nécessaire d’utiliser un groupe électrogène pour la pompe d’alimentation en eau à partir de la réserve d’eau.